Art et canulars

 Art et canulars Art et canulars, leerboek spreekvaardigheid, scholen, docenten, communication avancée, Uitgeverij, gespreksvaardigheid oefenen, erk-normen, methode spreekvaardigheid, mondeling eindexamen Frans, mondeling oefenen Frans, Frans leren, Vivienne Stringa, correspondentie, frans vertaligen

Audio

 


 

    Élodie Courtejoie : J’aimerais aborder avec vous une anecdote et vous faire rebondir sur cette anecdote. Elle date du début du vingtième siècle. En 1910, arrive une toile de Boronali

  « Coucher de soleil sur l’Adriatique ».

Cette œuvre pose des questions, et plus tard, on se rend compte que cette œuvre, non-figurative, est l’œuvre d’un âne et de la queue d’un âne.

    Philippe Sers : Il s’agit évidemment, dans cette affaire, d’un canular. On a attaché des pinceaux à la queue d’un âne et on a fait peindre de cette manière un tableau à cet âne complètement étranger au monde de l’art. Bien.

On peut faire à peu près n’importe quoi dans le monde de l’art mais le véritable artiste c’est celui qui identifie le sens. C’est quelqu’un qui est capable d’identifier le sens dans ce qui est donné par une activité plus ou moins spontanée, une activité plus ou moins culturelle, qui propose des éléments et à travers ces éléments, il va y en avoir certains qui seront retenus.  Finalement, un très grand artiste, c’est quelqu’un qui déchire beaucoup. Il y a énormément de déchets. Le grand artiste c’est celui qui arrive à voir ce qui dans sa vie a été suffisamment important pour donner une œuvre qui fait sens.

Par conséquent, l’affaire de Boronali était intéressante en ce sens que Dorgelès et ses amis avaient réussi à monter un canular et donc à ridiculiser un certain consensus social, on répète, si vous voulez, périodiquement cette critique du  consensus bourgeois. Ce qui n’empêche pas le consensus bourgeois de revenir en force et de brouiller complètement l’interprétation de l’art.

    Élodie Courtejoie : Mais cette toile alors, du coup, n’est pas une œuvre d’art ?

    Philippe Sers : Non, on ne peut pas considérer l’œuvre Boronali comme une œuvre d’art. En revanche, c’est un fait sociologique intéressant.