Jean Giono

Pour que le caractère d’un être humain dévoile des qualités vraiment exceptionnelles, il faut Jean Giono, leerboek spreekvaardigheid, scholen, docenten, communication avancée, Uitgeverij, gespreksvaardigheid oefenen, erk-normen, methode spreekvaardigheid, mondeling eindexamen Frans, mondeling oefenen Frans, Frans leren, Vivienne Stringa, correspondentie, frans vertaligenavoir la bonne fortune de pouvoir observer son action pendant de longues années.
Si cette action est dépouillée de tout égoïsme, si l’idée qui la dirige est d’une générosité sans exemple, s’il est absolument certain qu’elle n’a cherché de récompense nulle part et qu’au surplus elle ait laissé sur le monde des marques visibles, on est alors, sans risque d’erreurs, devant un caractère inoubliable.

L’Homme qui plantait des arbres
Jean Giono (1895-1970)

Texte : L’Homme qui plantait des arbres

Correspondentie

Version cinématographique de 30 minutes.

Le texte est légèrement différent du texte original, puisque similaire
au film d’animation de Frédéric Back, dont le narrateur est Philippe Noiret.