Léo Ferré

 

A Saint-Germain-des-Prés

 

J'habite à Saint-Germain-des-Prés
Et chaque soir j'ai rendez-vous
Avec Verlaine
Ce vieux pierrot n'a pas changé
Et pour courir le guilledou
Près de la Seine
Souvent l'on est flanqué
D'Apollinaire
Qui s'en vient musarder
Chez nos misères
A Saint-Germain-des-Prés. Léo Ferré. Vivienne Stringa , frans leren
C'est bête, on voulait s'amuser
Mais c'est raté
On était trop fauchés

Regardez-les tous ces voyous
Tous ces poètes de deux sous
Et leur teint blême
Regardez-les tous ces fauchés
Qui font semblant de ne jamais
Finir la semaine
Ils sont riches à crever
D'ailleurs ils crèvent
Tous ces rimeurs fauchés
Font bien des rêves quand même
Ils parlent le latin
Et n'ont plus faim
A Saint-Germain-des-Prés

Si vous passez rue de l'Abbaye
Rue Saint-Benoît, rue Visconti
Près de la Seine
Regardez le monsieur qui sourit
C'est Jean Racine ou Valéry
Peut-être Verlaine

Alors vous comprendrez,
Gens de passage,
Pourquoi ces grands fauchés
Font du tapage
C'est bête
Il fallait y penser
Saluons-les
A Saint-Germain-des-Prés

A Saint-Germain-des-Prés. Léo Ferré.