Poète... vos papiers! (42)

 

l'homme lyrique

 

Homme saint par dix fois devant les cathédrales
Les pages de ma loi se colorent de roux
Ton ventre armorié au cuivre des cymbales
Battra le feu sacré en tirant quelque coup



Homme lyrique homme qui pense homme qui sue
Homme qui n'es plus homme et qui ne le sait pas
Gamète transhumant vers des mers sans issue
Regarde le printemps qui crève d'hosannas



Et gorgé de saison nouvelle et de mâture
Va-t'en violer la voile impudique et dressant
Ses rêves au soleil de ma littérature
Eh l'homme je t'accuse en me divertissant



Tu passes comme l'or au crible des combines
Transvaal pensant roseau qui tremble de beauté
Homme taylorisé l'aiguille se débine
Le temps marque les points Vive la Liberté



Tu vois Eve peinant ses ferveurs menstruelles
Et coulant tant de suc vers les limbes de plomb
Les reins assassinés mourant aux aquarelles
Dont le rouge se fane en rêves de linons ...



Que la vérité blesse enfin ton hébétude
Adam irréductible à la pompe d'api
Le fruit sanguinolent vaincra ta solitude
Les limbes n'auront rien cette fois mon ami



Drame neuf fois compté aux clepsydres lointaines
L'ovaire grandissant est mûr pour le football
Tu as le coup de reins facile avec la graine
Semeur invétéré qui joue au grand guignol



Tu traînes languissant ton sourire tragique
Sur les états civils de quelque lupanar
Passant ombré de Dieu monstre de mécanique
Lyre de chair sur cordes de bazar



Les vers que je t'immole aujourd'hui à la forge
Des alphabets rougis sur ma peau de chagrin
Forment mille drapeaux que mon âme dégorge
Famélique passant au libraire du coin

Fauche donc mon bouquin et tranche-lui la gorge !




 

L'arlequin

Poète... vos papiers ! Léo Ferré    Table des matières