Redon À soi-même (18)

Il répugne de voir à la barre et devant des juges un noir ecclésiastique qui témoigne contre un coupable. L'habit triste qu'il porte, son deuil austère, va fort mal dans un temple de la justice humaine, qui s'exerce purement sur nous et par nous, par nos passions et notre ardeur dans la lutte, notre vengeance et notre dureté. Jésus, lui, n'accusa jamais. Il mourut seulement pour nous, avec le pardon et l'oubli sur les lèvres. La vertu change de forme, elle peut être dans la résistance. Le refus de mal faire, l'isolement complet à certaines heures peut être une action bienfaisante. On est injuste envers les hommes qui le pratiquent, hommes d'action et de volonté particulière. La grande originalité de l'Internationale est d'avoir dit : Personne ne possédera. Voilà le vœu suprême, vœu sublime de l'humanité qui détourne ses regards de la terre, et commence à se sentir des ailes.

Odilon Redon, À soi-même.  Journal. Notes sur la vie l'art et les artistes(1922 ).  Aan zichzelf  / Dagboek / Notities over het leven, kunst en kunstenaars. Frans leren, Vivienne  Stringa

 

 

~~~~

1873, Saint-Sylvestre. — Il y a toujours quelque solennité dans cet échange de vœux et d'espérances que nous formons sans cesse à la veille des jours inconnus. Il y a bien aussi quelque consolante douceur à se retrouver ensemble après des jours nombreux et rapides, lorsque l'angoisse n'a pas été trop vive, lorsqu'ils permettent d'en espérer de meilleurs. On voudrait que ceux qui vont venir fussent enfin ceux d'un repos et d'une joie constante, mais partout où l'on va, partout où l'on pense et existe, on est quand même en présence de la vie, en face des mêmes maux et des mêmes fatigues. Ce dernier jour s'achève comme le premier commence : la vie du cœur l'emplit et lui commande.

Odilon Redon, À soi-même.  Journal. Notes sur la vie l'art et les artistes(1922 ).  Aan zichzelf  / Dagboek / Notities over het leven, kunst en kunstenaars. Frans leren, Vivienne  Stringa