Paul Verlaine, Quinze jours en Hollande. 30

Barbey d'Aurevilly disait déjà dans une préface à son Vice Suprême, “ n'usez donc de magie que de celle du talent ”.

    Thé-déjeuner, café au salon, où M lle Renée me montre ses beaux albums “ Zaponais ” et un oiseau qu'une ficelle meut en tout sens. Je crois même me rappeler qu'il “ chantait ” au grand émoi du serin qui lui répondait vigoureusement. Passage à l'atelier où Zilcken m'initie encore à la littérature moderne néerlandaise.

Paul Verlaine, Quinze jours en Hollande, Lettres à un ami.   Johan Thorn Prikker  Brieven  Philippe Zilcken  Souvenirs la Revue Blanche 1896. Frans leren, Vivienne Stringa

Avec Kloos et Verwey, Delang, un partisan de ce dernier, Frédéric van Eeden, très doux et très goûté (je me souviens de sa poignée de main à Amsterdam), sont les principaux poètes modernes de la Hollande. Son peut-être plus grand prosateur serait van Deysset, dont l'éloge presque hyperbolique est dans toutes les bouches compétentes de là-bas.

    Mais l'on ne peut bavarder sans cesse. Je monte faire une petite sieste, chose, la sieste, qui m'est familière surtout depuis six ans que ma santé se trouve si détraquée, et que je n'ai pu pratiquer ici jusqu'à ce bienheureux jour d'un battage de flemme si bien gagné.

    Je sommeillais tant et si bien en bras de chemise, recouvert de mon pardessus et d'un édredon, que force fut à mes hôtes d'envoyer la bonne qui parlait un peu anglais, laquelle dut frapper plusieurs fois très fort à la porte en me criant dans un accent néerlandais indubitable et inimitable ici : “ Get up, Sir. Dinner is ready. ”

    I will be down stairs directly, répondis-je, et après une toilette rapidement menée, emportant mon pardessus, je descendis pour le dîner — et pour la conférence de Péladan comme dessert de haut goût.

    La salle où Péladan doit parler est celle du Kunstkring le cercle d'art des “ jeunes ” de la Haye. Assez grande, en long, plutôt faiblement éclairée.

    Nous arrivons quand le conférencier est en chaire.  — Un mot de description ne nuira pas, je pense. Tout au bout de la salle s'élève une véritable tribune ; de la tablette de cette tribune tombe une chasuble rouge à croix jaune qui la cache entièrement. A droite et à gauche dans des chandeliers d'église brûlent quatre cierges dont deux ont des proportions de cierges pascals et les deux autres celles de cierges d'autel. Péladan Paul Verlaine, Quinze jours en Hollande, Lettres à un ami.   Johan Thorn Prikker  Brieven  Philippe Zilcken  Souvenirs la Revue Blanche 1896.    Joseph Peladan (1858-1918) . Frans leren, Vivienne Stringa que je connais un peu de Paris, apparaît de loin, en son habit noir à jabot et à manchettes, — bizarre mais d'une grande distinction sui generis. La voix est bonne, sui generis aussi, grave, un peu faible. Il parle de magie, d'anges, de fils d'anges. Bref c'est le Péladan contestable, mais encore “ talentueux ”. Il descend de la tribune au bout de quelque temps pour se reposer, comme c'est la clémente coutume là-bas. Le public est indécis. Il faut bien dire qu'il est venu là un peu dans l'espoir de voir un excentrique, disons le mot, un grotesque. Une réaction dans le bon sens se prépare,

PAUL VERLAINE. QUINZE JOURS EN HOLLANDE