FRANS LEREN (5)

 

Reccueil de poèmes
Poète ... vos papiers ! Léo Ferré

Léo Ferré. Poète ... vos papiers ! Préface et  livre complet.  Frans leren. Vertaling Vivienne Stringa Préface : La poésie contemporaine ne chante plus. Elle rampe. Elle a cependant le privilège de la distinction, elle ne fréquente pas les mots mal famés, elle les ignore. Cela arrange bien des esthètes que François Villon ait été un voyou. On ne prend les mots qu'avec des gants : à “ menstruel ” on préfère “ périodique ”, et l'on va répétant qu'il est des termes médicaux qui ne doivent pas sortir des laboratoires ou du codex. Le snobisme scolaire qui consiste à n'employer en poésie que certains mots déterminés, à la priver de certains autres, qu'

  
 

Charles Baudelaire correspondentie
een keuze uit zijn brieven

Charles Baudelaire correspondentie : een keuze uit brieven. Vertaling Vivienne Stringa Behalve zijn wereldberoemd geworden gedichten heeft Baudelaire ook heel veel brieven geschreven om te communiceren met zijn moeder, Ancelle de toegewezen voogd, enkele vrienden en kennissen, deurwaarders en zijn uitgever/drukker. Er zijn in de correspondentie Charles Baudelaire. frans leren, Vivienne Stringaverschillende biografieën van Baudelaire vele dingen gezegd en geschreven, maar wat is er reëler dan zijn eigen correspondentie om iets over zijn leven en gedachten en mens-zijn te weten te komen ? Zonder tussenkomst van een “interprète” ?

  
 

ARTHUR RIMBAUD UNE SAISON EN ENFER

UNE SAISON EN ENFER. Arthur Rimbaud Vivienne Stringa. Frans leren Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. — Et je l'ai trouvée amère. — Et je l'ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié ! Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie

  
 

Idolen bestaan niet

Idolen bestaan niet. Léo Ferré, Vertaling Vivienne Stringa Het is een bevolkte eenzaamheid, de zin van onze sociale status. Een eenzaamheid bevolkt door beelden. Daarom willen de mensen de stad bijna niet uit. Er is een hoop ontkenning voor nodig om buiten de cirkel te leven. De wijzen die daarin slagen worden van de lijsten gehaald. Men houdt niet van marginalen. Gezond verstand, zo zei Debussy, is een godsdienst die is uitgevonden om de imbecielen te verontschuldigen

     
 

Z. Marcas, Honoré de Balzac

Honoré de Balzac, Z. Marcas, Literaire teksten, frans leren. Vertaling Vivienne Stringa. Frans leren Je n’ai jamais vu personne, en comprenant même les hommes remarquables de ce temps, dont l’aspect fût plus saisissant que celui de cet homme ; l’étude de sa physionomie inspirait d’abord un sentiment plein de mélancolie, et finissait par donner une sensation presque douloureuse. Il existait une certaine harmonie entre la personne et le nom. Ce Z qui précédait Marcas, qui se voyait sur l’adresse de ses lettres, et qu’il n’oubliait jamais dans sa signature, cette dernière lettre de l’alphabet offrait à

  
 Honoré de Balzac, Z. Marcas, Frans Leren à la française, (5)Vivienne Stringa, VERTALINGEN, BOEKEN VAN FRANSE AUTEURS